Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

LE SYNDICAT

Aucun résultat pour cette recherche.

Seuls les 100 premiers résultats sont affichés. Veuillez affiner votre recherche.

2017. Ouverture au Ministère de la Culture
27 décembre 2017

2017. Ouverture au Ministère de la Culture

55% des Français considèrent le tatouage comme un art. Un argument parmi d'autres qui finissent par amener le Ministère de la Culture à s'y intéresser...

Lire la suite...
2014-2016. Le 10ème Art entre au Musée !
5 janvier 2017

2014-2016. Le 10ème Art entre au Musée !

Après une fin 2013 marquante, le SNAT se concentre de nouveau sur son objectif initial : Un statut d'artiste pour les tatoueurs. L'exposition historique "Tatoueurs, tatoués" ouverte au Musée du Quai Branly inscrit un nouveau témoignage incontestable en faveur de l'art du tatouage.

Lire la suite...
2013. Les encres de couleur menacées
10 janvier 2014

2013. Les encres de couleur menacées

2013 signe une crise sans précédent dans le "monde" du tatouage français : La publication en début d'année d'un arrêté visant les encres de tatouage, cette fois encore sans concertation des professionnels concernés, secouera l'ensemble de la communauté jusqu'à Noël !

Lire la suite...
2010-2012. Le SNAT se renforce  avec le soutien de nouveaux adhérents
15 janvier 2013

2010-2012. Le SNAT se renforce avec le soutien de nouveaux adhérents

La nouvelle réglementation sanitaire s'impose progressivement dans les studios : Les derniers tatoueurs français suivent la formation Hygiène et salubrité, déclarent leur activité à l'ARS et vérifient la conformité de leurs locaux et de leurs pratiques. Présentant toujours des lacunes ou des difficultés d'application sur le terrain, elle instaure toutefois une standardisation des règles de sécurité.
Regroupement unique autour de causes communes, le SNAT fédère progressivement de plus en plus de professionnels : Regroupant désormais plus de 500 membres, il devient un interlocuteur de référence pour la représentation des tatoueurs.

Lire la suite...
2008-2009. La réglementation sanitaire se met en place
15 décembre 2009

2008-2009. La réglementation sanitaire se met en place

Quelques semaines après la publication d'un rapport alarmiste de l'Académie Nationale de Médecine, le 1er décret réglementant la pratique est publié au Journal Officiel : Aucune modification notable n'a été apporté au texte malgré les commentaires détaillés communiqués par le SNAT deux ans auparavant. Le syndicat doit redoubler d'efforts pour se faire entendre du Ministère de la santé.

Lire la suite...
2006-2007. Deux années de silence et un rapport stigmatisant
31 mars 2008

2006-2007. Deux années de silence et un rapport stigmatisant

Malgré les déclarations d'intention du Ministère de la santé, la DGS reste silencieuse aux relances du SNAT quant au projet de réglementation sanitaire esquissé fin 2005. Ce silence est finalement rompu par la publication, fin 2007, d'un rapport accablant de l'Académie de Médecine.

Lire la suite...
2005. Les tatoueurs manifestent pour sauver leur activité
28 décembre 2005

2005. Les tatoueurs manifestent pour sauver leur activité

Le 3 décembre 2005 est une date historique pour le tatouage français : 200 tatoueurs et tatoués se rassemblent au Ministère de la santé en réaction à un projet de loi totalement ignorant de leurs pratiques.

Lire la suite...
2003. La création du SNAT et les premières années
1 octobre 2005

2003. La création du SNAT et les premières années

Créé en 2003, le Syndicat National des Artistes Tatoueurs a pour objectif la défense des tatoueurs et la reconnaissance du "tatouage artistique et créatif en France", et le tatoueur créatif comme un artiste à part entière par l'Etat et l'administration fiscale.
Ayant vocation à devenir un interlocuteur privilégié des pouvoirs publics pour l'avenir, le SNAT propose peu de temps après sa création une première Charte d'hygiène : Le document devient le référentiel des administrations de contrôle, dans l'attente d'une règlementation officielle.
Parallèlement à cette initiative, le syndicat s'efforce d'appeler l'attention des pouvoirs publics sur les revendications des tatoueurs, tout en entamant des démarches auprès des tribunaux français.

Lire la suite...
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus